Le Capial perd l’un de ses fondateurs, Yvon Oulès

Yvon Oulès

Yvon Oulès a marqué de son empreinte la vie de la Maison d’Animation « Lo Capial » à laquelle il a consacré plus de trente ans de son existence. Il fut l’un des initiateurs de cette association en mai 1977 et faisait partie du premier Conseil d’Administration, élu en octobre 1977, dont il sera l’un des vice-présidents pendant les années 80.

En mai 1978, accompagné de Jean Ortéga, il créé la section canoë-kayak, l’une des premières activités du Capial, d’abord le mercredi puis rapidement le samedi avec, dès 1979, l’instauration d’une école de pagaïe. Cette section adhère à la Fédération Française de Canoë-kayak en 1981 et progresse vite pour atteindre une quarantaine de membres qui profite d’une initiation et de nombreuses sorties sur le département et sur la région. Pour occuper ses membres pendant les périodes d’hiver, il est proposé des ateliers de constructions de bateaux, notamment dans un préfabriqué désaffecté de l’école Marie Curie puis dans les garages du Capial. Il a également organisé de nombreuses formations au sein de l’association.

S’il est d’abord proposée une pratique de loisir, plusieurs membres participent aussi aux compétitions jusqu’au niveau national. Et il est l’un des organisateurs, sur le site du Saut de Sabo de plusieurs manifestations dont une course qualificative pour les championnats du monde avec plus de 1 500 spectateurs. Le site d’Arthès sera aménagé et reste encore de nos jours équipé pour la pratique du slalom.

Après une première esquisse en 1982, il est proposé à partir de 1985, une animation d’été de canoë-kayak destinée aux colonies de vacances et aux particuliers. Celle-ci, qui perdure encore de nos jours, amènera la construction, par le syndicat de la Vallée du Tarn, de la base nautique des Avalats.

Cette période sera également marquée par un événement douloureux avec le décès accidentel en 1986 de l’un de ces fils, Didier, à l’âge de 22 ans.

Il sera également l’un des organisateurs du triathlon de Saint-Juéry proposé de 1987 à 1993, avec trois disciplines existantes au sein du Capial : le canoë-kayak, le vélo et la course à pied. Enfin c’est en 1987 qu’apparaît dans le calendrier des animations de la section, l’organisation du rallye du Viaur.

Au-delà de la section canoë-kayak, Yvon Oulès s’est pleinement investi au sein de l’association, le plus souvent accompagné de son épouse Jacqueline. Il est présent dans la vie courante du Capial comme en suivant les travaux d’aménagement des locaux de la place Saint-Georges en 1981 et 1982 et dans les manifestations sportives et culturelles proposées, telle la fête des châtaignes et les soirées autour de l’occitan dont il maîtrisait parfaitement la langue.

Sa présence de tous les jours l’amènera à assurer la présidence du Capial de 1991 à 1995, en s’investissant pleinement dans la structuration d’une association en pleine expansion.

Très attentif à la vie locale et à nos racines occitanes, il propose à partir de 1982 un loto en occitan et animera de 1997 à 2009 un atelier permettant la pratique de l’occitan, mais aussi la découverte du patrimoine local qui va constituer, après son départ du Capial, la passion de sa dernière partie de sa vie.

Très affaibli ces derniers temps, Yvon Oulès est décédé en cette fin d’août 2021 à l’âge de 83 ans. Les plus anciens adhérents du Capial qui l’ont côtoyé pendant de si nombreuses années ne peuvent qu’être peinés par cette triste nouvelle et sauront garder le souvenir de son rôle de bâtisseur au sein de l’association.

Étiquettes: