A noter

La vie du bâtiment du Capial

Autrefois, le cœur de la commune battait à Saint-Juéry-le-Haut avant le développement du bas de la ville lié à la création de l’usine. Les commerces, boulangerie, boucherie, épicerie étaient présents, aujourd’hui ils ont tous disparu.

L’école des garçons édifiée près du cimetière en 1865 devient trop petite et en 1902 elle est remplacée par une nouvelle école construite sur la place Saint-Georges. La mairie occupait le premier étage mais lorsque les locaux deviennent trop exigus, l’école puis la mairie sont transférées sur l’actuelle place de la Mairie. La Gendarmerie nationale investit les anciens locaux jusqu’à la fin des années 1970.

Depuis la maison d’association Lo Capial occupe les lieux. Capial signifiant la tête, le sommet, ce qui indique le nom de ce quartier situé sur le haut de la ville. À proximité se trouvait la salle des forgerons, près du Coustou, qui permettait aux habitants de se retrouver. Au début du XXe siècle, cette salle des fêtes était un ancien chai. Anselme Biscons, alors maire de la commune y élaborait un apéritif connu sous le nom de Wisco exporté jusqu’en Amérique du Sud. Pendant longtemps, la publicité pour cet apéritif naturel est restée inscrite sur la façade des deux maisons situées au milieu de la côte Biscons.

x

Voir aussi

Vide-greniers : inscriptions jusqu’à demain

Lo Capial propose un vide-greniers le dimanche 27 mai autour des places ...